6 mythes au sujet de PrEP

Les auteurs:

Dr Caley Shukalek
Dr Husein Moloo

Quand on parle de PrEP, il peut y avoir beaucoup de confusion. Bien que ce soit super que plus de gens en entendent parler par le bouche à oreille, cela fait en sorte qu’il y a beaucoup de désinformation qui circule.

Télécharger la version PDF
C’est super que plus de gens entendent parler de PrEP, mais le bouche à oreille peut causer de la désinformation.
Dans un sondage récent mené par Freddie, nous avons entendu 13 définitions différentes provenant de 50 personnes. Voici donc quelques faits pour clarifier certaines des affirmations les plus fréquentes au sujet de PrEP.

Mythe: PrEP coûte très cher

Le prix de PrEP a beaucoup baissé. Par le passé, PrEP était uniquement disponible sous la forme du médicament Truvada, un médicament de marque déposée qui coûte plus de $1000 par mois. Heureusement, Santé Canada a approuvé la forme générique PrEP en 2016.

À l’heure actuelle, en 2021, vous êtes admissible pour PrEP si vous rencontrez des critères simples car il fait partie de l’assurance médicale de toutes les provinces à l’exception du Manitoba. Il est aussi couvert par les assurances privées. Ainsi, PrEP est gratuit ou à faible coût pour la plupart des Canadiens.

Mythe: Je ne pourrai pas tolérer PrEP à cause des effets secondaires

Bien que quelques effets secondaires légers soient courants avec PrEP, ils sont la plupart du temps temporaires. Ces effets peuvent inclure des maux de tête, de la nausée, un inconfort abdominal et d’autres problèmes gastro-intestinaux. Plus rarement, le médicament peut causer des problèmes rénaux réversibles - c’est l’une des raisons pour lesquelles vous passez une analyse sanguine tous les trois mois. Heureusement, plus de 90% des gens s’habituent au médicament et sont en mesure de poursuivre le traitement sans aucun problème ou effets secondaires.

La crainte des effets secondaires ne devrait pas vous retenir d’essayer PrEP. Des contrôles réguliers avec votre fournisseur de soins vont faire en sorte que vous vous sentez bien pendant que vous prenez PrEP, et que les effets secondaires sont bien gérés.  

Mythe: PrEP est seulement pour les gens qui ont des partenaires multiples

Il y a une multitude de raisons pour prendre PrEP, et elles sont toutes bonnes!

Des gens venant de tous les milieux prennent PrEP. Que vous utilisiez des condoms, que vous ayez des partenaires multiples ou que l’être aimé ait le VIH, toutes ces raisons font que plein de gens utilisent PrEP. La seule chose qu’ils ont en commun est leur désir de réduire de façon considérable leur risque de contracter le VIH.


Mythe: Je peux prendre PrEP juste avant d’avoir des relations sexuelles

Il y a une bonne raison pourquoi ceci est une affirmation fréquente - c’est un peu compliqué! Pour dire les choses simplement, nous avons un dicton au sujet de PrEP: «Du PrEP c’est mieux que pas de PrEP.»

Si nous voulons élaborer un peu, disons que l’option la plus facile et la plus sécuritaire est de prendre PrEP une fois par jour. Ceci assure que vous êtes protégé à 99% contre le VIH. Mais sentez-vous à l’aise de questionner davantage votre fournisseur de soins à ce sujet.

Mythe: Avec PrEP, je n’ai pas besoin de condoms

PrEP procure une protection contre le VIH, mais pas contre toute autre maladie ou infection sexuellement transmissible. Le choix de porter un condom ou pas est personnel. Toutefois, si vous voulez vous protéger contre ces autres infections, il est préférable d’utiliser PrEP et des condoms.

Mythe: Est-ce que PrEP peut être pris après les relations sexuelles? (non, pour ça c’est PEP)

Eh bien non. PrEP sert à la prévention. Prendre PrEP après une exposition potentielle ne fournit aucune garantie que vous ne serez pas infecté par le VIH. Pour ce cas-ci, c'est plutôt le PEP (prophylaxie post-exposition) qui est indiqué. Le PEP est similaire au PrEP, mais il s’agit d’un médicament différent, on doit le prendre pendant 28 jours et on doit le commencer dans les 72 heures suivant quelque activité qui vous a exposé au VIH. Si vous pensez que vous avez été exposé au VIH, veuillez contacter votre clinique de santé publique locale ou des services de soins de santé d’urgence. (https://prepfacts.org/prep/the-questions/)

Il est intéressant de constater que PrEP est plus efficace que le PEP.

Si vous savez que vous allez prendre part à quelque activité qui vous met à risque de contracter le VIH ou que vous avez eu recours au PEP auparavant, il est recommandé que vous utilisiez PrEP de façon régulière.

Conclusion:

Si vous avez d'autres questions au sujet de PrEP et de votre risque personnel de contracter le VIH, n'hésitez pas à réserver une consulattion téléphonique gratuite avec l'un de nos cliniciens ici chez Freddie. Nous sommes là pour vous aider à prendre les décisions qui vous conviennent, afin que vous puissiez être vous-même. 

Pour faire une auto-évaluation de 60 secondes pour déterminer si PrEP pourrait vous convenir, cliquez ici.

Partager cet article

PRÊT À REGARDER SI PrEP VOUS CONVIENT ?

Répondez à quelques questions et prenez rendez-vous pour une consultation téléphonique avec notre équipe de soins de santé.

Commencez